Plan pauvreté : Emmanuel Macron adopte un tournant social

Nathalie Saint-Cricq, sur le plateau de France 2, décrypte l'annonce du plan pauvreté d'Emmanuel Macron jeudi 13 septembre.

France 2

Sur le plateau de France 2, la journaliste Nathalie Saint-Cricq revient sur l'annonce du plan pauvreté par le chef de l'État jeudi 13 septembre. Ce plan, attendu depuis deux mois est "un tournant social très clair, même si Emmanuel Macron va s'évertuer à dire, ainsi que son entourage, qu'il est totalement cohérent depuis le début, alors qu'en fait il a changé", analyse la journaliste. "C'est donc un tournant social visant à satisfaire évidemment sa majorité et en partie l'opinion [...] et un tournant comportemental si on peut dire. Dans les derniers mois, il était en baisse très forte dans les sondages et on mettait en question son image, en considérant qu'il manquait d'humilité, qu'il y avait une forme d'arrogance, qu'il ne comprenait pas assez".

Objectif : rassurer sa majorité et les Français

Pour Nathalie Saint-Cricq, Emmanuel Macron dans cette annonce "change de ton, change de style, il a une forme d'humilité, feinte ou réelle, mais en tout cas il a compris. Il y a d’ailleurs une phrase qui est très en cours à l'Élysée, qui est 'on apprend toujours de ses erreurs', et là on peut dire qu'il a appris assez rapidement". En ce qui concerne l'opposition, "à gauche on considère que ce sont des mesurettes, que ce n'est pas suffisant, ça va de la France insoumise au Parti socialiste. Et à droite, on dit que c'est également des mesurettes et surtout on dit que ça va creuser les déficits". Le but pour Emmanuel Macron est de rassurer sa majorité et les Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président français Emmanuel Macron à Helsinki (Finlande), le 30 août 2018.
Le président français Emmanuel Macron à Helsinki (Finlande), le 30 août 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)