Patrick Pelloux répond à Emmanuel Todd : "Son livre soutient en quelque sorte l’intégrisme religieux"

Médecin urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo, Patrick Pelloux répond à Emmanuel Todd en estimant sur France Info que "son livre soutient en quelque sorte l’intégrisme religieux."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le géographe, historien et sociologue, Emmanuel Todd, publie jeudi un livre intitulé Qui est Charlie , aux éditions du Seuil. Il s'interroge sur les manifestations du 11 janvier 2015 après les attentats, notamment l'attaque perpétrée contre Charlie HebdoLe Nouvel Obs  en a publié quelques extraits la semaine dernière. L'auteur évoque notamment une "imposture" à propos des rassemblements qui ont suivi les attentats.

Patrick Pelloux, médecin et chroniqueur à Charlie Hebdo;  réplique mardi matin sur France Info en parlant d' "insultes " aux millions de personnes concernées. Patrick Pelloux n'achètera pas le livre d'Emmanuel Todd, ne le lira pas. "Son livre,  dit-il, soutient en quelque sorte sorte l’intégrisme religieux ". Il estime que l'auteur se "pose en grand donneur de leçons ".

"Quand il dit que les terroristes relèvent de la psychiatrie, je ne suis pas d’accord. C‘est insulter la psychiatrie et les fous. Nous sommes dans le domaine du terrorisme, de la haine des autres, de la violence." 

Emmanuel Todd, a été invité à s'expliquer lundi chez nos confrères de France Inter et l'entretien a été tendu.

"La polémique nait avec 145 écrivains et des amalgames "

Sur France Info, Patrick Pelloux a aussi défendu le choix du dessinateur Luz de "ne plus dessiner le personnage de Mahomet ". 

"C’est un choix artistique, pas par peur, mais par conviction. Luz sert la culture en progressant."

Interrogé également sur la position d'écrivains opposés à la remise d'un prix à Charlie Hebdo  à New York, Patrick Pelloux rappelle que c'est un prix qui récompense "la liberté d'expression ". 

"Evidemment on n'est pas dupes, ils ne vont donner un prix littéraire à Charlie Hebdo  (...) La polémique nait avec 145 écrivains et des amalgames, ils confondent tout. Ils ont extrapolé des unes de Charlie Hebdo  pour dire qu'on était racistes. C'est idiot."