Cet article date de plus de sept ans.

Paris : une manifestation propalestinienne interdite samedi

La préfecture de police de Paris (PP) a engagé une procédure pour interdire une manifestation de soutien à Gaza prévue samedi à Paris, trois jours après des incidents survenus devant deux synagogues parisiennes. Cette décision a été motivée "au vu des risques graves de trouble à l'ordre public qu'engendrerait" cette manifestation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Lors d'une précédente manifestation propalestinienne, lundi à Lille © MaxPPP)

Pas question de mettre de l'huile sur le feu. Trois jours après les incidents qui ont eu lieu en marge d'une précédente manifestation, la préfecture de police de Paris ne veut pas tenter de diable : il n'y aura pas de nouvelle manifestation propalestinienne samedi prochain. A l'appel des mêmes organisateurs que dimanche dernier, le cortège devait aller de Barbès à l'Opéra Garnier.

La préfecture de police a engagé une procédure pour l'interdire. La décision est motivée "au vu des risques graves de trouble à l'ordre public qu'engendrerait" cette manifestation. La préfecture de police ne fait que suivre les consignes du ministre de l'Intérieur, qui avait évoqué lundi des "débordements intolérables" , et avait demandé aux préfets de "redoubler de vigilance" et d'interdire si besoin des manifestations.

Une condamnation

Après la manifestation de dimanche, huit personnes ont été interpellées. Un homme a déjà été condamné, mardi soir, à quatre mois de prison ferme, pour "rébellion" lors d'un contrôle de police qui avait dégénéré. Quatre autres personnes seront jugées ultérieurement, en correctionnelle, pour "violences sur les forces de l'ordre" ou "rébellion".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.