Cet article date de plus de six ans.

Politique : un parfum de démocratie participative

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Politique : un parfum de démocratie participative
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les partis traditionnels essaient d'inclure de plus en plus les citoyens dans le débat public et la vie politique. Les explications de France 2.

Nuit debout ? Ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres de cette nouvelle façon de faire de la politique en dehors des partis. Les initiatives sont multiples, comme cette "Primaire des Français", lancée par des personnalités du milieu politique et littéraire. Leur objectif : porter à la présidentielle un candidat de la société civile.

Plus de participation sur les réseaux sociaux

Les citoyens veulent être associés aux décisions : Ségolène Royal a été l'une des premières à le comprendre. Il y a 10 ans pourtant, tout le monde moquait sa démocratie participative. Aujourd'hui, tous s'y sont convertis. Nathalie Kosciusko-Morizet veut adapter les institutions à cette nouvelle donne démocratique. Exemple : "Supprimer le Conseil économique et social et le remplacer par une chambre des citoyens, dont chaque électeur français serait membre", propose-t-elle. Les citoyens peuvent désormais s'exprimer tous les jours, grâce aux réseaux sociaux notamment. En témoigne le succès de "GOV", application qui permet de noter les politiques ou de donner son avis sur des débats.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.