Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Envoyé spécial" envisage les conséquences d'une rupture du barrage de Vouglans : Lyon sous 6 mètres d'eau et un nouveau Fukushima dans la vallée du Rhône

Que se passerait-il si le barrage de Vouglans, dans le Jura, cédait ? Selon un document d'EDF, les effets de la vague se feraient sentir notamment à Lyon, où la place Bellecour serait noyée sous 6 mètres d'eau. Mais les dégâts ne s'arrêteraient pas là... Un extrait d'"Envoyé spécial".

Après l'effondrement d'une partie du pont de Gênes, la question de la sécurité se pose plus que jamais pour les grands ouvrages de béton vieux de 50 ans. Que se passerait-il si le barrage de Vouglans, dans le Jura, cédait, libérant 600 millions de mètres cubes d'eau ? "Envoyé spécial" a étudié ce scénario catastrophe.

Un scénario catastrophe que la loi oblige d'ailleurs EDF à prévoir depuis l'accident de Fukushima, en 2011. Selon ses calculs, la centrale nucléaire du Bugey, à 90 kilomètres en aval de Vouglans, ne serait pas réellement menacée : assez mystérieusement, l'eau s'arrêterait, selon EDF, pile le long de la route qui borde le site de la centrale... La vague continuerait tout de même à dévaler le Rhône. A trente-cinq kilomètres en aval, le fleuve déborderait à Lyon, submergeant la place Bellecour sous 6 mètres d'eau.

La centrale de Saint-Alban épargnée (à 7 cm près) ?

Plus au sud, trois centrales nucléaires en bordure du Rhône seraient menacées : Saint-Alban, Cruas et Tricastin. Si EDF estime, là aussi, que Saint-Alban pourrait être épargnée (à 7 centimètres près !), le bâtiment du réacteur de Cruas serait noyé, et la centrale perdrait ses sources de refroidissement. Mêmes conséquences à Tricastin avec, en plus, un risque sismique.

En 2017, l'Autorité de sûreté nucléaire a d'ailleurs demandé qu'une digue de protection de la centrale soit renforcée. En cas de séisme, explique son président, Pierre-Franck Chevet, "de l'eau aurait inondé la plateforme nucléaire, et on aurait pu avoir un accident grave sur quatre réacteurs simultanément". Un "risque type Fukushima". 

Extrait de "Barrage : le scénario catastrophe", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 13 septembre 2018.

\"Envoyé spécial\" envisage les conséquences d\'une rupture du barrage de Vouglans : Lyon sous 6 mètres d\'eau et un nouveau Fukushima dans la vallée du Rhône
"Envoyé spécial" envisage les conséquences d'une rupture du barrage de Vouglans : Lyon sous 6 mètres d'eau et un nouveau Fukushima dans la vallée du Rhône (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)