Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Anne Lauvergeon, une forte tête à l'Elysée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Complément d'enquête. Anne Lauvergeon, une forte tête à l'Elysée
COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En 1990, une inconnue fan des Rolling Stones débarque à l'Elysée. Avant "Atomic Anne", avant la "sherpa de François Mitterrand", il y a une jeune conseillère qui rédige des notes pour le président. Mais comment savoir s'il les lit ? Extrait d'un "Document de Complément d'enquête" diffusé le 2 février dans "Envoyé spécial".

De l'Elysée à Areva et aux affaires d'Etat, d'un destin rêvé de ministre à la mise en examen… parcours, portrait et confidences d'une "enfant gâtée de la République" dans "Envoyé spécial" le 2 février 2017. Pour ce "Document de Complément d'enquête", la mystérieuse Anne Lauvergeon a accepté de se raconter à Laure Pollez. Dans cet extrait, flash-back dans les années 90, quand son incroyable ascension débute… au sommet.

François Mitterrand est président. L'un des conseillers de l'Elysée s'en va. Débarque alors, pour le remplacer, une sympathique ingénieure blonde de 30 ans. Marc Boudier, l'ex-conseiller, est aussitôt séduit par "sa curiosité d'esprit, son dynamisme" et, bien sûr, son fameux sourire… Mais la tâche d'une "chargée de mission aux Affaires économiques internationales" est plutôt ingrate : rédiger pour le président des notes de synthèse (que Laure Pollez a retrouvées aux Archives nationales) pour préparer ses déplacements à l'étranger. Sans être sûre d'être lue. Mitterrand a l'habitude de parapher les documents d'un simple "vu FM" à l'encre bleue.

Brutalité, affection et Rolling Stones

Pour en avoir le cœur net, l'intrépide conseillère fan des Rolling Stones introduit une faute d'orthographe en page 2 d'une note bien aride sur la dette polonaise. Gagné : la note lui revient avec, dans la marge, un "Oh !" scandalisé. Des années plus tard, elle en sourit encore.

C'est par ce toupet et ce naturel qu'elle se fait remarquer et apprécier de François Mitterrand. "Avec brutalité et affection, par-delà les hiérarchies", souligne Georges-Marc Benamou, auteur de l'ouvrage Le Dernier Mitterrand (éd. Plon). "Quand elle avait besoin de lui parler, elle frappait à la porte !" raconte Laure Adler, elle aussi conseillère du président à la même époque. 

Extrait de "Anne Lauvergeon, l'enfant gâtée de la République", un "Document de Complément d'enquête" signé Laure Pollez, Benjamin Poulain et Frédérique Prigent, diffusé dans "Envoyé spécial" le 2 février 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.