Cet article date de plus d'un an.

Nucléaire : qu'est-ce que le problème de corrosion, qui touche plusieurs réacteurs ?

Publié Mis à jour
Nucléaire : qu'est-ce que le problème de corrosion, qui touche plusieurs réacteurs ? -
Nucléaire : qu'est-ce que le problème de corrosion, qui touche plusieurs réacteurs ? Nucléaire : qu'est-ce que le problème de corrosion, qui touche plusieurs réacteurs ? - (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.CHATEAUNEUF, M.JACOMINO, L.MUNIER, L.BASTIAN, S.GUIBOUT, A.PACARY
France Télévisions
France 2
La moitié des réacteurs nucléaires en France sont aujourd'hui à l'arrêt, une partie d'entre eux pour un défaut de corrosion sur le système de sécurité. Explications.

La cuve qui abrite la réaction nucléaire se trouve derrière la double enceinte en béton du réacteur. À l'intérieur, l'eau est chauffée à 330 degrés. Elle est envoyée sous haute pression dans des grands cylindres. C'est là que la chaleur est récupérée par un autre circuit indépendant, pour produire de l'électricité. L'eau radioactive, elle, repart dans la cuve pour être réchauffée. Cette boucle s'appelle "le circuit primaire". Mais elle n'est pas totalement fermée : par sécurité, des circuits de secours y sont connectés. En cas d'urgence, cela permet d'injecter de l'eau d'un réservoir pour refroidir le réacteur. 

Un défaut qui touche 16 réacteurs récents

Il y a un an, des anomalies ont été détectées tout près du raccordement avec le circuit primaire, à un endroit où les tuyaux forment un coude. C'est au niveau des soudures de ce coude que des microfissures ont été détectées. Celles-ci peuvent mesurer jusqu'à 5 mm. L'acier du tuyau étant épais de 3 cm, il n'y a pas de risque de fuite, mais il est impossible de laisser ces fissures s'agrandir.

Pour les experts, le problème vient de la forme en coude elle-même, qui aurait engendré des différences de température suffisantes pour fatiguer l'acier. Ce défaut touche les 16 réacteurs les plus récents, dont les plans ont été adaptés à partir des réacteurs moins puissants. La réparation est possible mais il faut arrêter le réacteur, remplacer la partie fissurée et ressouder, tout en faisant attention à la radioactivité. Une tâche très technique, maîtrisée par seulement quelques dizaines de personnes dans le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.