Fessenheim : après la Suisse, l'Allemagne veut sa fermeture

Ségolène Royal veut que la centrale vive dix ans de plus, mais Berlin juge l'installation trop vieille et trop dangereuse.

FRANCE 3

Les autorités françaises ont-elles minimisé un incident à la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) ? Plusieurs journalistes allemands défendent cette thèse. Ils pointent du doigt une inondation survenue dans la salle des machines en 2014, que la France avait à l'époque considérée comme bénigne. "Il ne s'agit pas du tout d'un battage médiatique. Le nucléaire inquiète les Allemands, et tout particulièrement Fessenheim, pour nous, la plus vieille et la plus dangereuse des centrales françaises", défend Michaël Hertle, de SWR Fribourg.

En service depuis près de 40 ans

Le 9 aout 2014, une fuite d'eau avait endommagé des dispositifs électriques à Fessenheim. Les autorités avaient décidé d'arrêter deux réacteurs de la centrale en utilisant du bore. Une révélation qui préoccupe les médias allemands, qui parlent d'un événement non-maîtrisé. La France se veut rassurante mais pour Berlin, c'est l'incident de trop. Elle demande la fermeture de l'installation, en service depuis 1977.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militants écologistes de Greenpeace sur le toit d\'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), le 18 mars 2014.
Des militants écologistes de Greenpeace sur le toit d'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), le 18 mars 2014. (SEBASTIEN BOZON / AFP)