Essais nucléaires : vers un revirement de la position de la Corée du Nord ?

Depuis les Jeux olympiques d'hiver, les relations n'ont pas cessé de se réchauffer entre Coréens du Nord et du Sud. Ils ont prévu d'organiser un sommet fin avril. 

FRANCE 2

À Pyongyang (Corée du Nord), le leader nord-coréen et son épouse donnent un dîner mais pas n'importe lequel : celui de la réconciliation. À table : des hauts représentants de la Corée du Sud, les ennemis d'hier. Kim Jong-un, d'habitude peu souriant, joue les hôtes affables sous le regard attendri de son épouse.

Kim Jong-un prêt à dialoguer avec les États-Unis  

On les disait prêts à se faire la guerre, les voilà qu'ils portent un toast : du jamais vu depuis l'arrivée au pouvoir du leader nord-coréen. Détente inédite et poignée de main chaleureuse, échange de lettres et premières avancées sur le dossier nucléaire. Selon les Sud-Coréens, Kim Jong-un serait désormais prêt à dialoguer avec les États-Unis et dénucléariser la péninsule. Il suspendrait ses essais nucléaires et l'envoi de missiles. Revirement extraordinaire : les deux Corées annoncent qu'elles se retrouveront en avril pour un sommet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader nord-coréen, Kim Jong-un (à dr.), serre la main du conseiller sécurité du président sud-coréen, Chung Eui-yong, le 6 mars 2018, à Pyongyang (Corée du Nord).
Le leader nord-coréen, Kim Jong-un (à dr.), serre la main du conseiller sécurité du président sud-coréen, Chung Eui-yong, le 6 mars 2018, à Pyongyang (Corée du Nord). (KCNA / REUTERS)