EDF : Un tiers du parc nucléaire à l'arrêt, cinq autres réacteurs bientôt stoppés

Les ennuis continuent pour EDF. Alors qu'un tiers de son parc nucléaire français est déjà à l'arrêt, le groupe va être contraint de stopper cinq réacteurs supplémentaires. La raison : une anomalie sur des équipements.

France 3
C'est une anomalie au sein des générateurs de vapeur qui a été identifiée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Résultat, un tiers du parc nucléaire français est à l'arrêt et cinq autres vont être stoppés. Le fond de ces grands cylindres serait défaillant. Le taux de carbone y est trop élevé et menace sa solidité. "Quand il y a trop de carbone dans l'acier, il peut devenir fragile", explique Pierre-Franck Chevet, président de l'ASN.

Les associations estiment que les mesures sont insuffisantes

Cinq de ces cuves défaillantes ont été identifiées par l'ASN qui en demande l'arrêt provisoire pour un contrôle approfondi. Une mesure insuffisante pour les associations antinucléaires comme "Réseau Sortir du nucléaire" qui admet "ne pas faire confiance à EDF" et considère que l'ASN a des moyens "trop réduits par rapport à l'ampleur de ce qu'il faudrait contrôler". A l'approche de l'hiver, l'arrêt supplémentaire de ces réacteurs risque de poser un problème d'approvisionnement sur le réseau électrique.
Le JT
Les autres sujets du JT