Corée : vers une dénucléarisation totale de la péninsule

En direct de Corée du Sud, le journaliste Arnauld Miguet analyse les conséquences possibles du sommet entre les deux Corées qui se déroule ce vendredi 27 avril.

Voir la vidéo
France 2

Comment interpréter le rapprochement entre les deux Corées ce vendredi 27 avril ? Sommes-nous vraiment à un tournant qui peut s'inscrire dans la durée et changer le cours de l'Histoire ? "Beaucoup de Coréens pensent qu'une page de leur histoire est en train de s'écrire. C'est la troisième rencontre entre les dirigeants du Nord et du Sud, depuis la fin de la guerre de Corée en 1953. Cette troisième rencontre semble être la bonne", commente le journaliste Arnauld Miguet en direct de Séoul (Corée du Sud).

Les deux Corée sont désormais en paix

Même si la déclaration n'est pas très détaillée, le processus de paix semble bien engagé. "Personne ne pensait que Kim Jong-un irait aussi vite et aussi loin sur la question nucléaire. Mais il y a aussi cet engagement sur une dénucléarisation totale de la péninsule, qui est une condition pour la levée des sanctions internationales très lourdes qui pèsent sur le régime de Pyongyang. Tout ça est de bon augure avant la rencontre entre le président américain Donald Trump et Kim Jong-un fin juin. Beaucoup de gens veulent y croire : les deux Corées sont désormais en paix", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Kim Jong-un et Moon Jae-in sur la ligne de démarcation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, vendredi 27 avril.
Kim Jong-un et Moon Jae-in sur la ligne de démarcation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, vendredi 27 avril. (KOREA SUMMIT PRESS / AFP)