Cet article date de plus de neuf ans.

Nouvelle grève à EasyJet le 31 décembre et le 1er janvier

Les syndicats des hôtesses et stewards SNPNC-FO et Unac de la compagnie aérienne EasyJet ont lancé vendredi un nouvel appel à la grève pour les 31 décembre et 1er janvier. Vendredi les perturbations sont assez faibles, 38 vols sont annulés sur la journée.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Une quarantaine de vols Easyjet sont annulés vendredi © Maxppp)

Pour les syndicats, ce nouvel appel à la grève incombe à la direction, puisque "cette dernière n'a pas pris contact avec nous ", explique le SNPNC-FO syndicat majoritaire. Avec l'Unac, il est donc à l'origine d'un nouvel appel à la grève, lancé ce vendredi, pour les 31 décembre et 1er janvier.

Les deux syndicats sont déjà à l'origine de l'appel à la grève de ces jeudi et vendredi. Mais les perturbations sont assez faibles, seuls une quarantaine de vols effectuant essentiellement des liaisons en France devaient être annulés ou modifiés par la compagnie ce vendredi.

►►► [Voir l'état du trafic sur le site de la compagnie EasyJet](http://assistance.easyjet.com/request.do?view()=c%7b0ca0e570-cdd7-11e2-ef6e-000000000000%7d)

►►►  Pour voir la liste des vols du jour et voir si votre vol est concerné

​EasyJet a limité les annulations en faisant venir des équipages de Grande-Bretagne notamment, "sur la base du volontariat ", a indiqué un porte-parole. "C'est une façon de casser la grève ", a commenté Eric Cunnac, responsable de l'Unac.

La compagnie se dit "ouverte à la discussion"

Les syndicats réclament une meilleure gestion des plannings, une plus grande participation aux bénéfices et la mise en place d'un contrat de prévoyance. Ils contestent la baisse de 25% de l'actionnariat d'entreprise, décidée par EasyJet malgré, selon eux, un bénéfice opérationnel en hausse de près de 22%.

EasyJet explique que les équipages comptent "parmi les mieux rémunérés de la profession en France " et que, depuis 2008, leur pouvoir d'achat "continue de croître grâce tous les ans à des augmentations au-delà de l'inflation ". Dans un communiqué publié cette semaine, la compagnie indiquait qu'elle restait "ouverte à la discussion et qu'elle s'engage à trouver une solution appropriée avec les syndicats ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.