Nouvelle action de Jeudi Noir à Paris

Le collectif Jeudi Noir annonce avoir "réquisitionné" un bâtiment vide en plein Paris pour en faire une "Cité U"

Un appartement envahi par les militants de Jeudi Noir, le 6 janvier 2006.
Un appartement envahi par les militants de Jeudi Noir, le 6 janvier 2006. (© AFP/Franck Fife)
Le collectif Jeudi Noir annonce avoir "réquisitionné" un bâtiment vide en plein Paris pour en faire une "Cité U"Le collectif Jeudi Noir annonce avoir "réquisitionné" un bâtiment vide en plein Paris pour en faire une "Cité U"

Jeudi Noir, qui défend le droit au logement étudiant, indique qu'une quinzaine de jeunes se sont installés depuis 10 jours dans certaines des 60 chambres existantes de ce bâtiment totalement vide, de 1.800 m2, situé dans le 11e arrdt de la capitale.

L'immeuble vendu par La Poste à Adoma doît, après rénovation, accueillir des travailleurs immigrés.

La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse "a rameuté la presse du monde entier pour inaugurer l'occupation de 30 logements dans une caserne vide d'Arras la semaine dernière", ironise l'association dans un communiqué. "Jeudi Noir fait deux fois mieux dès aujourd'hui en plein centre de Paris!".

"L'occupation illicite de ces locaux par un collectif de personnes ne peut que pénaliser les personnes qui attendent depuis plusieurs années un logement plus décent" affirme Adoma, société d'économie mixte qui gère 70.000 logements et a pour mission de loger tous ceux et celles, salariés ou sans emploi, qui traversent des difficultés.

"Cette opération, dont les travaux débuteront dans quelques semaines, s'inscrit dans le plan de traitement des foyers de travailleurs migrants et répond à l'un des objectifs prioritaire de la municipalité: offrir aux résidents un logement de qualité", indique pour sa part la mairie de Paris.

"Bien que juste et fondée, la démarche de l'association Jeudi Noir ne peut avoir pour conséquence d'empêcher ou de retarder le début des travaux dans ce bâtiment", dit encore la mairie.