L'Eglise protestante unie de France autorise la bénédiction des couples homosexuels

Les couples de même sexe pourront bénéficier d'une bénédiction, célébrée par un pasteur.

Le président de l\'Eglise protestante unie de France, le pasteur Laurent Schlumberger, lors du synode national, à Sète (Hérault), le 14 mai 2015.
Le président de l'Eglise protestante unie de France, le pasteur Laurent Schlumberger, lors du synode national, à Sète (Hérault), le 14 mai 2015. (PASCAL GUYOT / AFP)

L'Eglise protestante unie de France (EPUdF) a adopté la possibilité de bénir les couples homosexuels, annonce son porte-parole, dimanche 17 mai. La principale Eglise protestante de l'Hexagone a pris cette décision à l'issue de son synode, qui se tient depuis jeudi, à Sète (Hérault). Sur 105 délégués de l'EPUdF, 94 ont voté pour la possibilité d'offrir une bénédiction religieuse aux couples homosexuels qui le souhaitent, et trois contre.

Deux ans après l'adoption du mariage pour tous, 200 délégués de la principale Eglise protestante française se sont réunis autour du thème "Bénir, témoins de l'Evangile dans l'accompagnement des personnes et des couples". Le mariage n'est pas un sacrement pour les protestants, mais les couples hétérosexuels unis en mairie peuvent être bénis au temple. Désormais, les couples homosexuels auront le même droit. Jusqu'à présent, en France, seule la Mission populaire évangélique (MPEF), une Eglise beaucoup plus petite que l'EPUdF, autorisait un "geste liturgique d'accueil et de prière" pour les homosexuels.

L'EPUdF, qui incarne le courant historique du protestantisme français, revendique 110 000 membres actifs parmi 400 000 personnes faisant appel à ses services.