Policiers : les forces de l’ordre manifestent leur colère

Les policiers manifestent leur colère ce mercredi 26 avril, à Paris. Un rassemblement prévu de longue date, mais qui prend un sens différent, au lendemain de l’hommage national rendu au policier tué sur les Champs-Elysées.

France 3

Les policiers manifestent leur colère ce mercredi 26 avril, à Paris. Un rassemblement prévu de longue date, mais qui prend un sens différent, au lendemain de l’hommage national rendu au policier tué sur les Champs-Elysées. "Cette manifestation est à la fois une mobilisation de revendication, de colère et aussi d’hommage à Xavier Jugelet. D’ailleurs, elle se terminera devant le 102 de l’avenue des Champs-Elysées, là où le policier a été abattu jeudi soir. La première partie de cette marche reste bien revendicative. Nous avons croisé des policiers venus de l’Aisne, du Nord ou même de Corse, pour dénoncer le manque de moyens, le manque de salaire et le manque de repos", explique la journaliste Sophie Neumayer.

"14 suicides depuis le début de l’année"

Les policiers sont excédés. "Aujourd’hui, le salaire moyen pour un gardien de la paix est de 1 900 euros. Pour se faire lâchement assassiner sur les Champs-Elysées, ce n’est pas assez. On a besoin de se reposer, de récupérer. Il y a eu 14 suicides depuis le début de l’année", s’exclame Yves Lefèvre, secrétaire général unité SGP Police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent devant l\'Assemblée nationale, le 26 octobre 2016, à Paris, après l\'agression de quatre d\'entre eux à Viry-Châtillon (Essonne). 
Des policiers manifestent devant l'Assemblée nationale, le 26 octobre 2016, à Paris, après l'agression de quatre d'entre eux à Viry-Châtillon (Essonne).  (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)