Police : un commissariat de Seine-et-Marne en piteux état

Des policiers et gendarmes épuisés, des millions d'heures supplémentaires non payées, un sentiment d'insécurité sans compter des commissariats délabrés. C'est ce qui ressort d'un rapport sénatorial. Exemple à Coulommiers (Seine-et-Marne).

Voir la vidéo
France 3

De l'extérieur, le commissariat de Coulommiers (Seine-et-Marne) semble en bon état. Mais à l'intérieur, le bâtiment est ravagé : trous dans le plafond et dans le mur, sanitaires délabrés, fenêtres cassées calfeutrées avec du carton. L'état du bâtiment a déjà été signalé plusieurs fois depuis deux ans. Pourtant, un policier syndicaliste UNPI retourné dans le commissariat assure que rien n'a bougé : "Les fonctionnaires, par peur de sanctions de la hiérarchie, préfèrent ne pas s'exprimer. Ils espèrent tous que leurs conditions de travail vont s'améliorer".

"Le commissariat de la honte"

Même consternation chez les habitants de Coulommiers. Certains ont lancé une cagnotte en ligne pour rénover le bâtiment, en solidarité avec les policiers. Ginette Motot, maire LR, ne critique la situation qu'à demi-mot: "À l'heure actuelle, il fonctionne en l'état. Cela pourrait être mieux, mais ça ne dépend pas de moi." Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a promis 30 millions d'euros en 2018 pour rénover les commissariats. Mais à Coulommiers, les policiers ne voient encore rien venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une policière grièvement blessée au commissariat de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) mardi 20 mars après le tir vraisemblablement accidentel d\'un collègue.
Une policière grièvement blessée au commissariat de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) mardi 20 mars après le tir vraisemblablement accidentel d'un collègue. (MAXPPP)