Cet article date de plus de huit ans.

Loi Travail : les désaccords persistent entre la CGT et la ministre du Travail

Ils ont discuté pendant une heure et demie, ce vendredi matin. Mais à l'issue de sa rencontre avec Myriam El Khomri, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a annoncé à la presse que leurs "désaccords se sont confirmés".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Philippe Martinez ce vendredi 17 juin, devant la ministère du Travail © REUTERS / Jacky Naegelen)

La rencontre était très attendue, mais elle débouche sur un statuquo. Myriam El Khomri et Philippe Martinez ont échangé pendant une heure et demie, vendredi matin, au ministère du Travail. Mais à la sortie, le secrétaire général de la CGT et la ministre du Travail sont restés campés sur leurs positions au sujet du projet de loi Travail.

"Il y a des points de désaccords entre la CGT et le gouvernement sur des choses de fond, et ces désaccords sont confirmés aujourd'hui" Philippe Martinez

La mobilisation contre la loi travail continue

Le dirigeant du premier syndicat a estimé qu'il n'y avait "aucune raison" de renoncer aux journées de mobilisation des 23 et 28 juin. "La CGT a remis des propositions très concrètes autour des points que nous contestons depuis le début, a précisé Philippe Martinez. Il faut retirer ou réécrire ces articles, c'est le sens des propositions que nous avons faites et que la ministre va désormais étudier".

A LIRE AUSSI ►►► Les enjeux de l'article 2 de la loi Travail, au coeur de la constestation

"Cela fait trois mois que le gouvernement compte sur l'essoufflement des mobilisations. Je pense que c'est un mauvais calcul."  Philippe Martinez

Par ailleurs, il a dénoncé l'absence de réaction de François Hollande. Le président de la République n'a pas répondu à la demande de réunion de l'intersyndicale, envoyée par courrier.

"Pas de consensus" pour Myriam El Khomri

La ministre du Travail a admis devant la presse qu'"aucun consensus n'avait été trouvé" avec la CGT. "Nous avons des désaccords, il n'y a pas de scoops!" a-t-elle souligné.

 

"Des propositions ont été déposées ce matin, je vais bien sûr les regarder attentivement" Myriam El Khomri
"Nous allons regarder les propositions, comme je regarde, celles de l'ensemble des organisations syndicales", a ajouté la ministre du Travail. Myriam El Khomri défend cette semaine son projet de loi travail devant les sénateurs. Un projet qu'elle juge "utile". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.