Livraisons : des quartiers interdits pour cause d'insécurité

À Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), certaines zones ne sont plus desservies par chronopost qui refuse d'y livrer des colis en raison d'une trop grande insécurité.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un quartier entier, boycotté par les livreurs de chronopost. Dans ces immeubles de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), tout près de Paris, il est désormais impossible d'obtenir son colis directement à domicile. Les clients reçoivent toujours le même message : la "zone de livraison" est "temporairement non livrable." Il faut se rendre dans un bureau de poste à trois kilomètres de là pour retirer son colis.

Une insécurité trop grande ?

La société chronopost se défend en indiquant un motif : l'insécurité. Et l'entreprise avance ses chiffres : sur les deux dernières années, les vols avec violence ont augmenté de 40% en Île-de-France, 60% sur l'ensemble du territoire français. En 2016, 51 livreurs ont été agressés. Chronopost promet de rétablir les livraisons avec davantage de sécurité. Dans certains quartiers, les suspensions de livraison durent déjà depuis un an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un habitant de Saint-Amand (Nord) qui projetait de mettre fin à ses jours a été retrouvé par la police et La Poste, mardi 31 octobre 2017.
Un habitant de Saint-Amand (Nord) qui projetait de mettre fin à ses jours a été retrouvé par la police et La Poste, mardi 31 octobre 2017. (MAXPPP)