Japon : la ville de Tokyo va reconnaître les unions de même sexe d'ici à début 2023

Cette annonce intervient alors que le Premier ministre japonais a fait part de ses réserves quant à une éventuelle légalisation du mariage gay à l'échelle nationale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes rassemblées pour la marche des fiertés à Tokyo, au Japon, le 28 avril 2019. (EYEPRESS NEWS / AFP)

Une étape symbolique alors que le mariage gay n'existe pas à l'échelle nationale au Japon. "En réponse aux vœux des habitants de Tokyo et de ceux qui sont concernés par ce sujet, nous allons faire des préparatifs pour reconnaître les unions de même sexe" d'ici à début 2023, a déclaré Yuriko Koike, la gouverneure de la capitale japonaise, mardi 7 décembre.

Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a quant à lui refait part mercredi de ses grandes réserves quant à une légalisation du mariage gay. Arrivé au pouvoir début octobre, le chef du gouvernement avait déjà confié n'avoir "pas atteint le point d'accepter" une évolution de la loi sur ce point. Même si une majorité de la population y est désormais favorable.

Des documents à l'utilité très limitée

L'arrondissement tokyoïte de Shibuya a été la première collectivité locale du pays à proposer des certificats d'unions à des personnes de même sexe, dès 2015. D'autres arrondissements de la capitale et plusieurs départements japonais ont suivi. Et une centaine de collectivités territoriales japonaises proposent actuellement de tels certificats.

Faute d'une législation nationale, l'utilité de ces documents locaux demeure très limitée, au-delà de simplifier parfois certaines démarches comme louer un appartement en commun ou être autorisé à rendre visite à son conjoint à l'hôpital. Très peu de couples gay au Japon se sont d'ailleurs procuré de tels certificats jusqu'à présent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers LGBT+

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.