Inde : les transgenres invités pour la première fois au plus grand pèlerinage du monde

En Inde, les Hijras ont pour la première fois participé en tant que groupe constitué au plus grand pèlerinage du monde sur les rives du Gange dans le nord du pays.

FRANCEINFO

Habillés de safran et de saris rouges, les Hijras, communauté de transgenres, se sont immergés à la confluence des eaux du Gange et de la Yamuna à Allahabad (Inde), qui purifient des péchés selon la foi hindoue.

"Rejoindre le pèlerinage vise à montrer le bon chemin pour la prochaine génération et s'assurer qu'elle ne devra pas affronter la stigmatisation et la discrimination que nous avons subies", affirme Pavitra Nimbhorker, secrétaire de l'organisation religieuse transgenre Kinnar Akhara.

Estimée à deux millions de personnes dans cette nation d'Asie du Sud, la communauté des Hijras évolue aux marges de la société. Nombre d'entre eux sont forcés de se prostituer, de mendier ou de vivre de petits boulots.

Un troisième genre reconnu

À travers les siècles, les Hijras ont toutefois toujours occupé une place particulière dans la vie des Indiens, qui leur accordent un respect craintif. Il est par exemple fait appel à eux pour célébrer les naissances.

La Cour suprême d'Inde les a officiellement reconnus comme troisième genre dans un jugement historique en 2014. La même instance judiciaire a aussi dépénalisé l'homosexualité l'année dernière.

Près de 100 millions d'hindous, selon les organisateurs, sont attendus pour ce Kumbh Mela qui se déroule jusqu'au 4 mars. Le festival est classé au patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco.

Des Hijras, (communauté indienne de transgenres) en train de se purifier dans le Gange lors d\'un pélerinage
Des Hijras, (communauté indienne de transgenres) en train de se purifier dans le Gange lors d'un pélerinage (FRANCEINFO)