Les panneaux publicitaires bannis à l'entrée des villes

La loi rend désormais illégaux les panneaux publicitaires à l'entrée des villes. Mais l'interdiction sera-t-elle respectée ?

FRANCE 3

La loi votée en 2010 est désormais en vigueur depuis ce lundi 13 juillet : les panneaux publicitaires sont interdits à l'entrée des villes de moins de 10 000 habitants. Les associations de défense des paysages sont satisfaites de cette mesure.

Aujourd'hui, il reste entre 600 000 et un million de panneaux d'affichages désormais illégaux. Il n'est pas acquis que l'interdiction sera respectée dans toutes les communes. Les annonceurs risquent tout de même une amende de 7 500 euros et une astreinte de 203 euros par jour.

Les commerçants fulminent

Maurice Luciani, président du Collectif des utilisateurs et professionnels de la publicité extérieure de Corse, est furieux. "Cela condamne à mort le secteur d'activité. Cela condamne les entreprises situées en milieu rural à une perte de chiffre d'affaires et à une non-signalisation. C'est, de notre point de vue, pas acceptable car pas équitable", déclare-t-il à France 3.

A Roscoff (Finistère), on a interdit toute publicité depuis trois ans déjà. Le maire Joseph Séité se félicite de ce choix : "La commune est belle, préservée de toute cette pollution visuelle".

Le JT
Les autres sujets du JT