VIDEO. Les incivilités se multiplient dans les piscines municipales

Plusieurs piscines ont dû fermer face à la recrudescence d'incidents. Une équipe de France 3 fait le point.

France 3

Depuis le début de l'été, le phénomène se multiplie. Des piscines municipales sont obligées de fermer à cause d'incivilités. À Mulhouse, dimanche 5 juillet, il est 15 heures lorsqu'une centaine de baigneurs envahit une piscine municipale pourtant fermée au public. Une baignade non autorisée qui se terminera dans le calme, sous les yeux des gendarmes.
De Strasbourg à Lyon, ou encore dans de plus petites villes, ou parfois juste un grillage entoure les bassins, le phénomène se répète. À Meung-sur-Loire (Loiret), cela fait dix jours que des jeunes s'introduisent dans la piscine, aussitôt le soir venu. 

Les petites villes également touchées

Confronté à des nuisances à répétition, le maire de la commune de Sanvignes-les-Mines (Saône-et-Loire) a lui décidé de fermer la piscine municipale. Une décision impopulaire, mais nécessaire selon lui. Dans une piscine municipale lyonnaise, plus un nageur depuis deux jours. Après une violente bagarre impliquant des jeunes armés de barres de fer, le personnel a décidé d'exercer son droit de retrait. Des renforts sont attendus pour la période estivale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une piscine privée, à Toulouse, qui fait l\'objet d\'intrusions régulières et dans laquelle un résident a été agressé, le 24 juin 2015. 
Une piscine privée, à Toulouse, qui fait l'objet d'intrusions régulières et dans laquelle un résident a été agressé, le 24 juin 2015.  ( MAXPPP)