Paris boudé, communes rayées de la carte... Les cinq chiffres à retenir du dernier recensement de l'Insee sur la population française

L'Insee a publié mercredi les résultats du recensement 2015. Voici les cinq chiffres à retenir de cette nouvelle étude.

Devant le siège de l\'Insee, à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 17 janvier 2017. 
Devant le siège de l'Insee, à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 17 janvier 2017.  (MAXPPP)

L'Insee a présenté mercredi 27 décembre les derniers chiffres définitifs du recensement. En 2015, la barre des 66 millions d'habitants a été franchie en France. En cinq ans (2010-2015), la population a grossi de plus d'un million et demi de personnes. Voici les cinq principaux enseignements chiffrés de cette évolution démographique. 

La population a augmenté de 0,5% par an

Il y avait 66 190 280 en France (hors Mayotte) en 2015, rapporte l'Insee. Il s'agit d'une augmentation de 1 577 341 habitants entre 2010 et 2015, avec une augmentation annuelle de 0,5%. Cette augmentation est essentiellement due au nombre élevé de naissances plutôt qu'à l'apport migratoire.

Paris a perdu 0,3% de ses habitants

Le dernier recensement établi par l'Insee montre un léger affaissement de la population parisienne. En cinq ans, la capitale a perdu 0,3% de sa population parce que le solde naturel, soit le rapport entre les naissances et les décès, (+ 07% entre 2010 et 2015) ne compense pas le départ important de ses habitants vers d'autres départements (-1,0% entre 2010 et 2015). Au 1er janvier 2015, Paris comptait 2 206 488 habitants contre 2 243 833 en 2010. Ainsi, Paris a perdu 37 345 habitants sur la période étudiée.

La Guyane a gagné 2,3% d'habitants par an

La Guyane est le département (hors Mayotte) qui affiche la plus forte augmentation du nombre d'habitants sur cinq ans, avec une hausse de 2,3% par an. Les autres départements d'outre-mer et l'Ile-de-France (sauf Paris) sont les régions françaises où la hausse de la population est la plus importante entre 2010 et 2015.

27 départements stables ou en baisse

Si 75 départements ont une population qui augmente sur cinq ans, ceux où la population est stable ou en baisse augmentent. Ils sont  27 dans ce cas entre 2010 et 2015, soit 13 de plus qu'entre 1990 et 2010. La population croît le plus fortement dans les départements alliant attractivité et dynamisme naturel, indique l'Insee. A l'inverse, certains cumulent déficits naturels et migratoires, comme l'Orne, les Vosges, ou encore la Nièvre 

La population française a augmenté de 0,5% en moyenne par an entre 2010 et 2015 et a gagné pendant cette période 1 577 341 habitants.
La population française a augmenté de 0,5% en moyenne par an entre 2010 et 2015 et a gagné pendant cette période 1 577 341 habitants. (RADIO FRANCE)

La France a perdu 1 130 communes en 2 ans

Il y a 35 399 communes en 2017, soit 1 130 communes de moins qu'au 31 décembre 2015. L'Insee explique cette baisse significative sur les deux dernières années par le nombre élevé de fusions de communes sur la période. Par ailleurs, 261 communes en 2017 ont moins de 30 habitants.