Légion d'honneur : qui sont les 656 promus de ce 14 juillet 2013?

Le Journal Officiel publie ce dimanche la liste des 656 hommes et femmes nommés ou promus dans l'Ordre de la Légion d'honneur. Parmi les décorés de ce 14 juillet : Albert Uderzo, Line Renaud, Marie-José Perec et Roselyne Bachelot.

(Alexandre Marchi Maxppp)

Le physicien Jacques Friedel est le seul à
être élevé à la dignité de Grand'croix, la plus haute promotion de ce 14 juillet . Il est l'un
des pères fondateurs de la science des matériaux en France. Les cinq décrets de nomination et de promotion publiés ce dimanche au Journal officiel affichent aussi cinq grands officiers, 21
commandeurs, 96 officiers et 533 chevaliers.

Le comédien Michel Bouquet, l'ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot, le cuisinier Thierry Marx, l'héroïne de la Résistance Cécile Rol-Tanguy sont ainsi distingués ainsi que le  journaliste animalier, Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux pour son action en faveur du monde animal.

Un prix international

Fondé par Napoléon en 1802, l'Ordre de la Légion d'honneur
distingue des Français, mais aussi des étrangers. Autre primée cette année :
la chorégraphe américaine Carolyn Carlson, dont les représentations s'achèvent
à l'Opéra Bastille. Elle se voit distinguée comme étranger résident en France, notamment
pour "avoir rendu des services (culturels,économiques) à la France" , selon
la Grande Chancellerie.

Si l'on parle souvent des personnalités célèbres, elles constituent
en fait une minorité parmi les personnes primées. Près de 25% des décorés sont
issu du monde économique, 20% de la fonction publique, 17% de l'enseignement et
la recherche, 14% de la santé, du social et de l'humanitaire. Les autres se
répartissent entre le monde politique, la culture, les anciens combattants, les
sports et les cultes.

 Déception pour certains

La Légion d'honneur est en fait décernée pour conduite civile
irréprochable et méritante ou faits de guerre exceptionnels après enquête
officielle. Seul critère rédibitoire en théorie : avoir connu des
déboires justiciers. La promotion civile de la légion d'honneur, publiée ce
dimanche dans le Journal officiel, fait probablement des heureux... Mais cette
année encore, il y aura toujours des déçus. Certains, espérant recevoir le
titre depuis plusieurs années, n'ont pas de raisons officielles de ne pas le
recevoir. André Shmer, dont le cas est évoqué dans le Journal du dimanche daté
du 14 juillet, ancien résistant, attend toujours de recevoir la promotion du
14-Juillet, malgré plusieurs dossiers déposés pour lui. Chaque année, environ
15% des dossiers sont rejetés sans explication.