VIDEO. "La question du regroupement familial peut être posée", estime Valls

Le ministre de l'Intérieur a confirmé avoir parlé du regroupement familial, mais regrette que des propos déformés aient été publiés dans la presse.

Cette vidéo n'est plus disponible

Manuel Valls reconnaît ses propos sur le regroupement familial et contre-attaque. Le ministre de l'Intérieur, interrogé sur BFMTV mardi 20 août, s'est d'abord dit "très gêné" qu'on le questionne sur des propos tenus lors du séminaire gouvernemental. Il a affirmé être pour sa part "très respectueux du secret des discussions que nous avons au sein des réunions de ministres".

Toutefois, il n'a pas nié avoir évoqué une mise en cause du regroupement familial. Après avoir évoqué la croissance démographique en Afrique, il a expliqué : "C'est l'ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées, pour la France et pour l'Europe, et toutes les questions seront posées et j'ai dit parmi d'autres la question du regroupement familial peut être posée, ce n'est pas nouveau." Pour lui, les propos qui lui ont été prêtés, dans Libération, sont des "propos déformés qui sortent du Conseil des ministres et qui ne cherchent qu'à nuire".

Le ministre de l\'Intérieur, Manuel Valls, le 19 août 2013 à Avion (Pas-de-Calais).
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, le 19 août 2013 à Avion (Pas-de-Calais). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)