La présence des phoques divise sur la côte picarde

Dans la Baie de Somme et la Baie d'Authie, près de 700 mammifères se prélassent sur les bancs de sable.

FRANCE 3

Armée de sa longue vue, Laeticia commence sa journée. Au bout d'une digue, elle a rendez-vous avec ses protégés, ces phoques qui ont élu domicile dans la Baie d'Authie. Veiller sur ces mammifères, c'est son travail. Laeticia fait partie d'une association environnementale. Le comptage qu'elle exécute permet de voir comment évoluent les populations.

Deux à six kilos de poissons

Les phoques sont un atout touristique pour la région. Mais leur présence n'est pas acceptée par tous. Le phoque ne peut plus être chassé. C'est une espèce protégée depuis 1972. L'animal reprend donc ses aises sur la côte picarde. Dans les baies de Somme et d'Authie, 650 phoques cohabitent avec les humains, pour le plus grand plaisir des milliers de touristes affluent pour observer ces stars. Mais pour les pêcheurs, le phoque est un sérieux concurrent. Chaque mammifère engloutit deux à six kilos de poissons par jour. Mais la pollution et les changements climatiques pourraient aussi y être pour quelque chose.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un phoque sur le banc d\'Arguin, devant l\'entrée du bassin d\'Arcachon (Gironde), le 25 août 2006.
Un phoque sur le banc d'Arguin, devant l'entrée du bassin d'Arcachon (Gironde), le 25 août 2006. (MAXPPP)