Cet article date de plus de six ans.

Manuel Valls dévoile les contours de la nouvelle prime d'activité

Ce dispositif concernera entre 4 et 5 millions de personnes gagnant jusqu'à 1400 euros par mois, a annoncé, mardi, le Premier ministre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Manuel Valls dévoile le plan pour lutter contre la pauvreté, à Paris, le 23 mars 2015.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)

C'était une mesure très attendue. Manuel Valls a précisé, mardi 3 mars lors de la présentation de la nouvelle feuille de route du Plan pauvreté, les contours de la nouvelle prime d'activité, destinée aux travailleurs aux revenus modestesCelle-ci remplacera les actuels dispositifs (RSA-activité, prime pour l'emploi) jugés trop complexes et peu efficaces. Voici ce que l'on sait de cette nouvelle prime d'activité. 

Qui est concerné ?

Elle pourra bénéficier aux actifs gagnant moins de 1 400 euros par mois. Selon le Premier ministre, "entre 4 et 5 millions d'actifs seront éligibles à cette nouvelle prime d'activité, dont 700 000 à un million de jeunes"

Il a assuré que "certains sujets restent ouverts à la discussion", par exemple la question de savoir si les apprentis ou les étudiants pourraient en bénéficier au titre des jeunes actifs.

Quand cette prime entrera-t-elle en vigueur ? 

La future prime d'activité, qui doit figurer dans un projet de loi préparé par le ministre du Travail, François Rebsamen, prendra effet au 1er janvier 2016. 

Comment est-elle calculée ? 

Son montant exact n'est pas encore connu. La prime d'activité "sera versée tous les mois" et "son montant sera fixé pour trois mois, ce qui permettra d'éviter les problèmes de régularisation et les rappels incessants", a détaillé Manuel Valls. Le budget affecté à cette prime d'activité s'élèvera à "4 milliards d'euros", a détaillé le chef du gouvernement. 

Le Premier ministre a expliqué que la prime prendrait en compte les ressources et la situation des foyers. "Elle pourra atteindre, par exemple, 130 euros mensuels pour un célibataire travaillant à temps plein au smic, 220 euros pour une mère isolée avec un enfant qui travaille à tiers temps, et 230 euros pour un couple avec deux enfants dont un parent est à plein temps au smic et l'autre à mi-temps."

Qui doit y gagner ?

"Cette prime d'activité, c'est un dispositif simple, qui représentera pour ses bénéficiaires un gain systématique au moment de la reprise ou de l'augmentation d'activité, dès les premiers euros et jusqu'à 1,2 smic, soit 1 400 euros",  a assuré le Premier ministre. Manuel Valls compte sur un "effet double" "Ce sera, d'une part, un coup de pouce pour le pouvoir d'achat des travailleurs aux revenus modestes, et aussi de ceux qui reprennent une activité. Et ce sera, également, un dispositif incitatif, qui encourage et accompagne la reprise d'activité."

Pourquoi mettre en place une prime d'activité ?

L'idée est de mettre fin aux usines à gaz et aux failles des dispositifs actuels. Aux yeux du bénéficiaire, la prime pour l'emploi a pour défaut d'être versée avec un décalage d'un an, comme tout crédit d'impôt, et aux yeux du gouvernement, elle est distribuée trop largement (plus de 5 millions de ménages bénéficiaires en 2013). D'où des accusations de saupoudrage. 

Quant au RSA-activité, qui sert de complément à un petit salaire pour quelque 750 000 ménages, il n'est demandé que par un tiers des personnes qui y ont droit, tant son obtention est complexe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.