La laïcité, "un fondement de la République" (Robert Badinter)

La charte de la laïcité sera désormais affichée dans chaque école, collège ou lycée public de France. Ce texte en 15 points, essentiellement pédagogique, rappelle aux enfants et aux parents que l'école est un lieu neutre. Il a été présenté lundi matin par le ministre de l'Education Vincent Peillon, dans un lycée de la Ferte-sous-Jouarre, en Seine-et-Marne, en présence notamment de l'ancien Garde des Sceaux Robert Badinter.

(Charles Platiau Radio France)

Robert Badinter le rappelle, la laïcité renvoie à la
Déclaration des droits de l'Homme de 1789, un texte fondamental de la
République. "Il est donc bon de rappeler que nous sommes une République laïque
et ce qu'implique la laïcité"
, détaille l'ancien garde des Sceaux à
Catherine Pottier.

"Je ne sais pas s'il y'a de plus en plus de revendications
identitaires,
explique Robert Badinter, je crois que l'écho donné aux revendications
identitaires est aujourd'hui probablement plus fort que jadis".

"Le propre des grands
principes, c'est de traverser l'actualité et ses tempêtes. La laïcité c'est un
fondement de la République." (Robert Badinter)

Selon lui, "on oublie ce qu'est réellement la laïcité. C'est
dans la République l'expression même d'une liberté fondamentale. La République
assure la liberté de chacun la liberté de pratiquer la religion de son choix, la
liberté de conscience. C'est la neutralité de l'État au regard de la religion
".  

Pour Robert Badinter, "la laïcité c'est que chacun est libre
d'avoir une religion ou de ne pas en avoir. C'est un merveilleux instrument de
liberté spirituelle et d'égalité. D'égalité parce que l'État ne privilégie ni ne
subventionne aucune religion, mais il assure leur exercice – c'est une obligation
de sa part"