Violences familiales : au cœur du tribunal de grande instance du Mans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Violences familiales : au coeur du tribunal de grande instance du Mans
France 2
Article rédigé par
C.Guttin, P.Juvigny, H.Gasparini, P.Goldmann - France 2
France Télévisions

Les violences intra-familiales sont en hausse de 20% par rapport à l’an dernier. Les équipes de France Télévisions se sont invitées dans les coulisses des auditions du tribunal de grande instance du Mans (Sarthe), où elles ont pu assister aux auditions devant le juge entre auteurs et victimes.

Au tribunal du Mans (Sarthe), les violences commises contre des femmes sont devenues le quotidien des magistrats. Deux fois par semaine, lors des comparutions immédiates, agressions sexuelles, violences physiques ou violences conjugales s’enchaînent. Lors de l’un des passages de France Télévisions, une jeune femme a été frappée à plusieurs reprises par son conjoint : des coups derrière la tête pour avoir mal préparé un sac d’affaires. "Je lui ai foutu une claque avant et après j’ai voulu la relever, se justifie l’homme. J’avais fait pas mal d’heures de travail, et puis il y a eu les petits qui n’arrêtaient pas de pleurer. Je ne pouvais pas me reposer, du coup ça m’a énervé." Récidiviste, il a été condamné à dix mois de prison, dont cinq mois ferme.

Des violences quotidiennes

Des affaires comme celle-ci, la procureure adjointe en traite tous les jours. Pas une journée sans que les appels de police ou de gendarmerie ne signalent de nouveau cas de violences contre des femmes. "Elle aurait reçu un coup de poing au niveau du bras gauche. Elle aurait chuté et il l’aurait trainée par terre dehors", rapporte l’un d’eux. Une autre présente "des traces de morsures au bras". Depuis l’année dernière, 20% de violences de ce type ont été enregistrées, en partie à cause du confinement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.