VIDEO. Une députée PS de Marseille jugée pour détournement de fonds publics

Sylvie Andrieux est soupçonnée d'avoir présenté au vote du Conseil régional des dossiers de demandes de subventions d'associations fictives.

France 3 Provence - Clément Weill-Raynal

Début d'un marathon judiciaire de près de trois semaines pour la socialiste Sylvie Andrieux, au tribunal correctionnel de Marseille, lundi 4 mars. La justice soupçonne l'ancienne vice-présidente de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), députée depuis 1997, d'avoir présenté au vote du Conseil régional des dossiers de demandes de subventions d'associations fictives. Le but : rétribuer des personnes l'ayant aidée à s'implanter et à se faire élire dans certains quartiers, notamment dans le 14e arrondissement marseillais.

Renvoyée pour le détournement de 740 000 euros, Sylvie Andrieux risque dix ans de prison et 150 000 euros d'amende. Cela ne perturbe visiblement pas l'élue, qui est apparue calme et détendue, se laissant photographier et filmer facilement, et plaisantant avec ses avocats. Elle doit être entendue les 14 et 15 mars.

La députée PS des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux, au tribunal correctionnel de Marseille, lundi 4 mars 2013.
La députée PS des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux, au tribunal correctionnel de Marseille, lundi 4 mars 2013. (GERARD JULIEN / AFP)