VIDEO. Le procès de l'Arche de Zoé s'ouvre à Paris

Les six membres de l'association humanitaire avait tenté en 2007 d'exfiltrer 103 enfants soudanais et tchadiens vers la France en les faisant passer pour orphelins.

France 2 - Dominique Verdeilhan

JUSTICE – Le procès des six membres de l'Arche de Zoé, qui avait tenté en 2007 d'exfiltrer 103 enfants soudanais et tchadiens vers la France en les faisant passer pour orphelins, s'ouvre lundi 3 décembre à Paris. Mais deux de ses principaux protagonistes seront absents.

Eric Breteau, président de l'association humanitaire, et sa compagne, Emilie Lelouch, ont fait savoir qu'ils refusaient de comparaître devant le tribunal correctionnel pour "exercice illicite de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption", "aide au séjour irrégulier" et "escroquerie" au préjudice des 358 familles accueillantes.

En revanche, les quatre autres prévenus – le médecin Philippe Van Winkelberg, le logisticien Alain Péligat, la journaliste Agnès Pelleran et Christophe Letien, un membre de l'association resté en France – seront présents. Une vingtaine de familles française se sont constituées partie civile, estimant que l'Arche de Zoé a abusé de leur désir d'enfant, en jouant sur "les sentiments, l'affectif". Le procès doit durer jusqu'au 12 décembre.

Emilie Lelouch (première à g.), Eric Breteau (deuxième à g.) et deux autres membres de l\'association humanitaire l\'Arche de Zoé, arrêtés le 26 octobre 2007 à Abéché (Tchad).
Emilie Lelouch (première à g.), Eric Breteau (deuxième à g.) et deux autres membres de l'association humanitaire l'Arche de Zoé, arrêtés le 26 octobre 2007 à Abéché (Tchad). (CHAD PRESIDENCY PRESS OFFICE / AFP)