Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Isabelle Demongeot dénonce les "actes barbares" de son ex-entraîneur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
France 2 - Dominique Verdeilhan et Zidène Berkous
Article rédigé par
France Télévisions

L'entraîneur de tennis Régis de Camaret comparaît devant les assises du Rhône pour les viols de ses anciennes joueuses. L'affaire a débuté en 2005 par une plainte de l'ancienne n°2 française. Elle témoigne.

JUSTICE – "Je pense qu'il m'a réellement empêché d'être l'une des meilleures joueuses au monde", déclare Isabelle Demongeot. L'ancienne n°2 française de tennis témoigne. Elle raconte les détails sordides des agressions sexuelles et des viols que son ancien entraîneur lui aurait fait subir. 

Régis de Camaret comparaît à partir de jeudi 15 novembre devant les assises du Rhône pour les viols, il y a plus de vingt ans, de deux anciennes pensionnaires mineures, alors qu'une vingtaine de ses anciennes joueuses l'affronteront à la barre comme témoins.Cette figure du tennis français, qui a notamment entraîné l'ex-numéro 3 mondiale Nathalie Tauziat, encourt vingt ans de réclusion criminelle. 

En 2005, c'est Isabelle Demongeot qui a déclenché l'affaire en déposant plainte pour des viols que lui aurait infligés son ex-entraîneur entre 1980 et 1989 alors qu'elle était interne au tennis-club des Marres, à Saint-Tropez (Var). 

Ces faits, par ailleurs relatés en 2007 dans son livre Service volé, étaient prescrits. Mais ses déclarations ont conduit une vingtaine d'anciennes joueuses à dénoncer elles aussi des viols et agressions sexuelles, commis principalement dans les années 1980.Toutefois, seulement deux d'entre elles, aujourd'hui âgées de 36 ans, ont porté des accusations non prescrites, remontant à 1989-1991, et seront parties civiles à Lyon. Le verdict est attendu le 23 novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.