Val-d'Oise : un surveillant de prison mis en examen et écroué

Une information judiciaire a été ouverte après l'interpellation lundi d'un surveillant de la maison d'arrêt d'Osny (Val-d'Oise). Il a été mis en examen pour "trafic de stupéfiants" et "remise de correspondances, de sommes d'argent et de stupéfiants à un détenu."

(L'enquête avait confié au printemps 2013, concernant la maison d'arrêt d'Osny dans le Val-d'Oise © MAXPPP)

Un surveillant de la maison d'arrêt d'Osny, dans le Val-d'Oise, a été interpellé lundi dernier, en compagnie de quatre autres personnes : deux détenus et deux personnes de l'extérieur de la prison. Tous les cinq sont soupçonnés d'avoir participé à un trafic de drogue, faisant entrer des colis de manière illégale dans la maison d'arrêt, mais aussi des téléphones portables ou encore de l'alcool. Présentés à un juge ce jeudi soir, ils ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

C'est à la suite d'une dénonciation, au printemps 2013, que l'enquête a commencé. Une source judiciaire raconte le fonctionnement du trafic : "Les détenus passaient commande par téléphone, en toute illégalité, à des intermédiaires qui remettaient les colis au gardien et les faisaient passer à des détenus ". Et le commerce était juteux, la commission du surveillant se montant parfois à "plusieurs milliers d'euros ".

Une information judiciaire a été ouverte ce jeudi, pour "trafic de stupéfiants" et "remise ou sortie régulière de correspondances, de sommes d'argent et de stupéfiants à un détenu pour un gardien. Les quatre autres personnes sont accusées de complicité.