Cet article date de plus de huit ans.

Une collégienne mise en examen pour avoir agressé son enseignante

Une adolescente de 13 ans est poursuivie ce samedi à Perpignan pour violences sur son enseignante après avoir passé la nuit en garde à vue. Les circonstances restent encore à éclaircir : la collégienne assure n'avoir fait que répliquer aux injures de sa professeur. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

L'altercation a eu lieu au collège Saint-Exupéry, un établissement de 800 élèves réputé calme de Perpignan. Ce jeudi dans la matinée, une professeur a dû être hospitalisée après avoir été frappée au visage par une de ses élèves pendant un cours de français.

Une nuit en garde à vue

La collégienne a été entendue par la police, puis placée en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi. Exclue temporairement du collège, l'adolescente a finalement rejoint le domicile familial contre l'avis du parquet, après avoir confronté sa version à celle de son enseignante.

Deux versions des faits 

Selon l'établissement, la jeune fille, réputée violente, aurait rouée de coups son enseignante, qui aurait répliqué en la giflant. L'adolescente assure elle avoir giflé sa professeur en réaction à des injures. La mère de la collègienne a par ailleurs porté plainte contre l'enseignante suite à des examens médicaux qui ont révélé que sa fille aurait pu être victime de violences.

Déférée samedi au parquet de Perpignan, la jeune fille est poursuivie pour "violences sur personne chargée d'une mission de service public ". Elle devrait être entendue par les enquêteurs la semaine prochaine. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.