Traque dans les Cévennes : Valentin Marcone s'est rendu

Publié Mis à jour
Traque dans les Cévennes : Valentin Marcone s'est rendu
France 2
Article rédigé par
A.Domy, H.Puffeney, V.Gaglione, A.Lay, S.Thomas, F.Mazou, F.Cerulli, H.Smague, A.Guiraud, J-C.Lambard - France 2
France Télévisions

Valentin Marcone, qui était recherché depuis quatre jours dans les Cévennes, s'est rendu vendredi 14 mai, indique le ministère de l'Intérieur. Il est soupçonné d'avoir tué son patron et l'un de ses collègues dans la scierie où il travaillait.

"L'homme recherche depuis mardi dans le Gard s'est rendu", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, vendredi 14 mai. "Cette phrase met fin à quatre jours de traque, qui ont mobilisé 350 gendarmes au total", rapporte la journaliste Anne Domy, en direct de Saumane (Gard). Le village, qui était confiné, va enfin pouvoir respirer.

Un profil inquiétant

Valentine Marcone, âge de 29 ans, vivait depuis des années dans le village des Plantiers (Gard). Peu le connaissait. Discret et renfermé, il avait très peu d'amis et était adepte de chasse et de randonnée. Introverti, il était toutefois très actif sur Internet. Passionné de tir sportif, il publiait sur les réseaux sociaux des photos et vidéos sur lesquelles il testait ses armes à feu. Il postait par ailleurs de nombreux messages complotistes, et s'agaçait des restrictions sanitaires. Le fugitif de 29 ans multipliait également les conflits personnels. "Il était paranoïaque. Il se sentait agressé tout le temps, il était très procédurier, il portait plainte pour un oui, pour un non", témoigne le beau-père d'une victime.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.