Cet article date de plus de cinq ans.

Transports en commun : les mesures contre le harcèlement

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Transports en commun : les mesures contre le harcèlement
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement a dévoilé ce jeudi 9 juillet, son plan de lutte contre le harcèlement dans les transports en commun. France 3 fait le point sur ces mesures.

Ce jeudi 9 juillet, le gouvernement a lancé une campagne pour lutter contre le harcèlement dont sont victimes les femmes dans les transports en commun. 100% des femmes se sont fait agresser au moins une fois dans les transports en commun.
Pour les agresseurs du métro, chaque femme est une proie potentielle. Les policiers les appellent les frotteurs car ils se collent contre leurs victimes, les touchent ou s'exhibent.

Pas de mesures nouvelles

"Il existe déjà des dispositifs. Plus de 6 000 agents, entre police et agents de sécurité des transporteurs sont aujourd'hui à l'œuvre sur ces questions", explique Pascale Boistard, la secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes au micro de France 3.
Il existe déjà un numéro d'urgence, le 3117 qui permet de signaler une agression et de demander de l'aide. En attendant des mesures concrètes, certaines femmes ont recours à des stratégies d'évitement. La journaliste de France 2 rappelle qu'une loi existe déjà, même si elle est rarement appliquée : pour une main aux fesses, l'agresseur risque jusqu'à cinq ans de prison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.