Cet article date de plus de trois ans.

Mis en examen pour viols, Tariq Ramadan est retourné lundi soir en détention

Hospitalisé vendredi soir, l'islamologue suisse Tariq Ramadan est retourné à la prison de Fleury-Merogis (Essonne) lundi soir, a appris franceinfo de source pénitentiaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Tariq Ramadan, le 3 mai 2014, à Genève.  (CITIZENSIDE /REMY GENOUD / AFP)

Tariq Ramadan, hospitalisé dans la soirée du vendredi 16 février, est retourné lundi soir en détention, a appris franceinfo de source pénitentiaire mercredi 21 février. L'état de santé de l'islamologue suisse est compatible avec son incarcération, a conclu lundi une expertise médicale ordonnée par la justice pour statuer sur sa demande de remise en liberté.

Le recours examiné jeudi

Cette expertise a été demandée par la cour d'appel, qui doit examiner jeudi le recours de Tariq Ramadan contre son placement en détention provisoire. Lors d'une première audience, l'islamologue suisse avait présenté un certificat médical signé par le médecin de la détention.

Tariq Ramadan est écroué à la prison de Fleury-Mérogis, en Essonne. Il est mis en examen pour pour "viol" et "viol sur personne vulnérable". Il est visé par les plaintes de deux femmes à la fin du mois d'octobre, pour des faits qui auraient eu lieu en octobre 2009 et au printemps 2012.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.