Accusations de viol : l'islamologue Tariq Ramadan placé en garde à vue

En direct depuis le commissariat de police du 10e arrondissement de Paris, la journaliste Stéphanie Pérez nous livre des informations sur la garde à vue de Tariq Ramadan ce mercredi 31 janvier, accusé de viol avec violences. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Tariq Ramadan a été placé en garde à vue dans l'enquête sur les accusations de viol qui le visent. Deux femmes ont porté plainte contre l'islamologue suisse en octobre, et une enquête préliminaire a été ouverte. Il a été convoqué ce matin, mercredi 31 janvier, et est toujours entendu ce soir. "Tariq Ramadan s'est rendu à la convocation des enquêteurs, qui ont beaucoup de questions à lui poser. Deux femmes l'accusent de viol avec violences. Elles ont fourni des récits très détaillés très circonstanciés ; l'une a même fourni des certificats médicaux", explique la journaliste Stéphanie Pérez, en direct depuis le commissariat de police du 10e arrondissement de Paris.

Tariq Ramadan continue de nier

"Les faits remonteraient à 2009 et 2012. Les jeunes femmes affirment qu'elles ont rencontré le théologien pour lui demander des conseils religieux ; il faut rappeler que Tariq Ramadan est un islamologue très réputé dans le milieu conservateur musulman. Alors a-t-il abusé de son autorité ? Lui nie farouchement les faits et parle même de diffamation. Les enquêteurs ont 48 heures de garde à vue pour tenter d'y voir plus clair", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'islamologue suisse Tariq Ramadan lors d\'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016.
L'islamologue suisse Tariq Ramadan lors d'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016. (MEHDI FEDOUACH / AFP)