Cet article date de plus de six ans.

Qui sont les récidivistes ? Une étude inédite lève le voile

Selon une étude réalisée par le ministère de la Justice à partir de l'étude de 500 000 condamnations, les automobilistes et les jeunes sont les plus concernés par la récidive.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police effectue des contrôles routiers près de la tour Eiffel à Paris, le 17 mars 2014. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Inédite, l'enquête a été réalisée à partir de l'étude de 500 000 condamnations prononcées en 2004. Selon un document (PDF) du ministère de la Justice, publié par RTL jeudi 1er mai, la récidive concerne particulièrement les jeunes et les automobilistes.

Francetv info détaille les principaux enseignements de ce rapport.

La récidive concerne 4 condamnés sur 10

"En 2004, 500 000 personnes ont fait l'objet d'une condamnation pour un délit ou une contravention de 5e classe. Parmi celles-ci, 41% avaient déjà été condamnées auparavant", note le rapport. Ce chiffre s'est vérifié par la suite : sur ces 500 000 condamnés, 45% ont récidivé entre 2004 et 2011 (dont 63% étaient déjà récidivistes en 2004).

L'étude se base sur ce que l'on appelle "la récidive au sens large", c'est-à-dire la récidive légale – l'infraction est la même et elle a été commise dans un délai précis après la première condamnation – et la réitération – une deuxième condamnation, hors récidive légale.

Les jeunes sont les champions de la récidive

"Plus le condamné est jeune au moment des faits, plus son risque de récidiver dans les huit ans qui suivent sa condamnation est élevé", observe le rapport. Ainsi, un mineur a 1,5 fois plus de risques de récidiver qu’un condamné âgé de 18 à 25 ans et 2,2 fois plus qu’un condamné ayant entre 30 et 39 ans. A l'inverse, un condamné de 60 ans ou plus a 2,5 moins de chance de récidiver.

L'infraction routière en première ligne

Les infractions routières pèsent 40% des condamnations de 2004. Et 43% des automobilistes condamnés ont récidivé, généralement pour la même infraction (7 cas sur 10). Ces infractions "concernent une part bien plus importante de l'ensemble de la population que les autres contentieux et constituent une sorte de délinquance diffuse", note le rapport. Si l'on retire les infractions routières, le taux moyen de récidive chez les personnes condamnées en 2004 passe de 45 à 38%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.