Cet article date de plus de six ans.

Propos antisémites : Dieudonné condamné à 22.500 euros en jours-amende

Le polémiste a écopé jeudi d’une peine en jours-amende en correctionnelle à Paris. Si l'amende de 22.500 euros n'est pas réglée, la peine pour propos antisémites se transformera en emprisonnement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Dieudonné, ici lors du procès le 28 janvier, a été condamné 22.500 jours-amende pour des propos antisémites © MaxPPP)

Dieudonné a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Paris à un total de 180 jours-amende à 100 et 150 euros pour des propos antisémites. Ils visaient d’une part le journaliste Patrick Cohen et concernaient d’autre part, une partie d’un de ses spectacles. Une peine supérieure avait été requise lors du procès fin janvier. 

A LIRE AUSSI ►►►Propos antisémites : 30.000 euros d’amende requis contre Dieudonné

22.500 euros, sinon la prison 

Les propos de Dieudonné examinés par la justice avaient visé lors d’un spectacle en 2013 le journaliste de France Inter, Patrick Cohen. Les mots jugés antisémites évoquaient notamment les chambres à gaz. Dieudonné, lors de l’audience fin janvier 2015 avait tenté de plaider le terrain de l’humour. Le tribunal en a décidé autrement et l’a condamné à 90 jours-amende à 100 euros.

Le second volet de sa condamnation concerne des propos du même spectacle sur les Juifs et les nazis ainsi que la chanson "Shoah nanas". La peine prononcée se monte à 90 jours-amendes à 150 euros. Si le polémiste ne paie pas l'amende en totalité, la peine sera alors calculée en jours de prison, selon le barême défini par la justice. 

Mercredi, Dieudonné a déjà été condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir posté en janvier dernier un message sur Facebook faisant référence à "Charlie Coulibaly".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.