Georges Tron acquitté : la détresse des plaignantes

Après quatre semaines de débat, la cour d'assises de Seine-Saint-Denis n'a donc pas retenu les accusations de viols et d'agressions sexuelles à l'encontre de Georges Tron. Pour les jurés, l'ancien secrétaire d'État n'a pas abusé de son pouvoir sur ses deux anciennes employées.

France 3

Le verdict va être rendu dans quelques instants. Georges Tron, impassible, pénètre dans la cour d'assises en Seine-Saint-Denis. Il sait que s'il est condamné, il sera arrêté et envoyé en prison. Quelques minutes plus tard, le verdict tombe. Georges Tron est acquitté. Il ne dira pas un mot à la presse, et laissera son avocat commenter ce verdict. "C'est l'illustration une fois encore que la Justice n'est pas la justice médiatique. Georges Tron a été condamné dans des conditions inadmissibles depuis sept ans. Privé de la possibilité de poursuivre sa carrière. Nous espérons que c'est une page qui se tourne pour lui", a déclaré Me Dupont-Moretti.

"Je ne lâcherai pas"

Brigitte Gruelle, l'ancienne adjointe de Georges Tron, est également acquittée. La cour d'assises a pourtant considéré que les relations sexuelles de groupe, évoquées par les plaignantes, avaient bien eu lieu, mais que les accusatrices n'avaient pas la preuve qu'elles y avaient été contraintes. Après le verdict, Éva Loubrieu, l'une des plaignantes, ne cachait pas son dépit. "La déception est grande, et beaucoup d'amertume. Par contre, je tiens à dire que le combat que je mène depuis des années, je ne le lâcherai pas. Rien, ni hier, ni aujourd'hui, ni demain", a-t-elle annoncé. Les plaignantes n'ont pas la possibilité de faire appel. Seul le parquet général peut contredire cette décision, et il a dix jours pour le faire.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'avocat de Georges Tron, Éric Dupond-Moretti.
L'avocat de Georges Tron, Éric Dupond-Moretti. (GERARD JULIEN / AFP)