Cet article date de plus de huit ans.

"Préjugé coupable" : innocenté, Mara Kanté raconte sa vie après Villiers-le-Bel

Accusé à tort en 2007 d'avoir tiré sur les forces de l'ordre lors des émeutes de Villiers-le-Bel, Mara Kanté a passé vingt-neuf mois en détention, dont 11 en isolement. Acquitté en octobre 2011, il a dû renoncer à sa carrière de footballeur professionnel. Cinq ans après les émeutes, il revient sur les émeutes dans un livre, "Préjugé coupable". Rencontre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il a connu l'isolement en prison, la lenteur de la justice. Il n'a que 25 ans, mais décide qu'aujourd'hui, quand "certains crachent par terre ", lui "crachera sur une feuille blanche ". Des feuilles, il en a noircies : Mara Kanté co-signe avec Aurélie Foulon, journaliste au Parisien, "Préjugé coupable ", aux éditions François
Bourin Editeur. Dans son livre, il raconte comment lui, le gamin des cités qui rêvait d'être footballeur, a dû renoncer à ses rêves. En sous-titre : Villiers le bel, une vie après les émeutes.

Noir sur blanc, une "monologue-thérapie "

Parce qu'un jour, on a décidé qu'il avait tenu une arme pour tirer sur des policiers, lorsque Villiers-le-Bel s'embrasait après la mort de Mouhsin et Laramy, les deux adolescents tués dans la
collision de leur minimoto avec une voiture de police. Lui a toujours clamé son innocence. Deux procès et 29 mois de prison plus tard, il est définitivement acquitté par la cour d'assises
d'appel de Nanterre (Hauts-de-Seine). Aujourd'hui; il raconte au fil des pages sa plongée, la prison, la trahison des indics, ses peurs, ses joies. "Noir sur blanc ", dit-il, comme une "monologue-thérapie ".

Julie Marie-Leconte a rencontré les deux auteurs :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.