Cet article date de plus de neuf ans.

Belgique. L'ex-femme de Marc Dutroux est sortie de prison

La Cour de cassation a rejeté mardi les recours contre la demande de liberté conditionnelle de Michelle Martin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Michelle Martin, le 8 juin 2004 lors d'une audience à Arlon (Belgique). (AFP)

FAITS DIVERS - Malgré les protestations, L'ex-femme du pédophile et meurtrier Marc Dutroux a été libérée, mardi 28 août dans la soirée, de la prison de Berkendael, à Bruxelles (Belgique), rapporte le quotidien belge Le Soir. L'ancienne institutrice de 52 ans, condamnée pour sa participation aux crimes de Marc Dutroux, a rejoint dans la foulée le couvent belge des sœurs clarisses.

Sa sortie intervient quelques heures après que de la Cour de cassation belge a jugé conforme à la loi la décision du juge d'application des peines en faveur de la la libération conditionnelle de Michelle Martin.

Colère des familles

L'annonce de sa possible remise en liberté, autorisée le 31 juillet par le tribunal d'application des peines (TAP) de Mons, avait provoqué la colère des familles des victimes. Elle a relancé le débat sur l'opportunité de rendre incompressibles les peines prononcées pour les crimes les plus graves. Des manifestations hostiles ont notamment été organisées devant le couvent des sœurs clarisses à Malonne, près de Namur (sud de la Belgique), que doit rejoindre la complice de Dutroux, selon le projet de réinsertion sociale présenté par ses avocats.

Finalement, la Cour de cassation a suivi le TAP et autorisé Michelle Martin à quitter la prison, sous conditions, après avoir purgé 16 des 30 années auxquelles elle avait été condamnée.

Arrêtée en même temps que Dutroux

L'un des recours avait été introduit par Jean-Denis Lejeune, le père de Julie, l'une des fillettes victimes de Dutroux, et par Laetitia Delhez, qui avait été kidnappée par le pédophile. Le procureur général de Mons, Claude Michaux, avait également déposé un recours pour s'opposer à la libération de la détenue.

Michelle Martin avait été arrêtée à l'été 1996, en même temps que Marc Dutroux, dont elle a divorcé en 2003. Ce dernier a été condamné à la prison à perpétuité pour l'enlèvement, la séquestration et le viol, entre juin 1995 et août 1996, de six fillettes et adolescentes, ainsi que pour la mort de quatre d'entre elles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.