Cet article date de plus de cinq ans.

Montigny-lès-Metz : Henri Leclaire ne sera pas jugé aux côtés de Francis Heaulme

Trente ans après le meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz en Moselle, la chambre de l'instruction de Metz a renoncé en appel à renvoyer Henri Leclaire devant les assises. Le tueur en série Francis Heaulme sera donc seul dans le box des accusés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Metz 1er avril 2014. Arrivée d'Henri Leclaire, au deuxième jour du procès du double infanticide de Montigny-lès-Metz © MaxPPP)

 La justice devait décider ce jeudi si Henri Leclaire devait ou non comparaître avec Francis Heaulme pour le meurtre de deux petits garçons, tués à coups de pierre sur un talus SNCF où ils jouaient le 28 septembre en 1986 à Montigny-lès-Metz (Moselle).  En 2014, à l'ouverture du procès du "routard du crime", accusé du double meurtre, un témoin avait fait basculer l'audience : un clerc d'avocat qui avait recueilli les confidences d'Henri Leclaire.

Le premier à avouer 

Henri Leclaire, retraité de 68 ans, petit homme trapu, frustre, avare de mots, avait été le premier à avouer avoir tué Cyril et Alexandre, avant de se rétracter. Son nom avait été retiré de la liste des suspects jusqu'à ce témoin surprise il y a deux ans, venu raconter à la cour les confidences que lui avait faites le sexagénaire quelques mois auparavant : "On en avait marre des gamins" , aurait-il divulgué à l'homme de loi en s'énervant comme s'il revivait la scène. "Je les ai attrapés, ils ont compris à qui ils avaient affaire" , tout en ajoutant, "c'est pas moi qui les ai tués".

Il y a également les déclarations de Francis Heaulme, qui assure l'avoir vu descendre du talus, du sang sur le pantalon et le t-shirt. En face, il y a enfin deux familles qui espèrent savoir ce qui s'est exactement passé ce 28 septembre 1986.

Saisie en appel, la chambre d'instruction a renoncé à renvoyer Henri Leclaire. C'est "la fin d'un long calvaire", a commenté son avocat, Me Thomas Hellenbrand.

A LIRE AUSSI ►►► Double meurtre de Montigny-Lès-Metz : non-lieu requis pour Henri Leclaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.