Cet article date de plus de huit ans.

Menaces de tuerie dans des lycées à Strasbourg : un mineur mis en examen

Le jeune homme de 17 ans a reconnu être l'auteur des menaces de fusillade postées sur internet fin mai.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un policier surveille l'entrée d'un lycée de Strasbourg, le 17 mai 2013. (MAXPPP)

Il a "reconnu les faits de manière complète", selon le procureur. Au lendemain de son placement en garde à vue, un jeune homme de 17 ans a été mis en examen, jeudi 11 juillet, à Strasbourg. L'adolescent est l'auteur des menaces de tuerie dans des lycées du Bas-Rhin postées sur internet fin mai. Lors de sa garde à vue, il "a assuré qu'il n'y avait aucune volonté d'attenter à la vie de quelqu'un", a précisé le procureur.

Cet étudiant en langues et civilisations arabes à l'université de Strasbourg avait été interpellé mardi, dans le cadre de l'enquête sur ces menaces de fusillade, qui avaient conduit à un vaste déploiement policier aux abords des lycées du département.

Il risque jusqu'à deux ans de prison

Le jeune homme n'habiterait "pas loin" du cybercafé d'où les menaces anonymes ont été postées. Il a pu être arrêté à l'issue d'un "travail de fourmi" réalisé par les enquêteurs, qui ont recoupé des éléments à partir d'une photo tirée d'une caméra de vidéosurveillance du cybercafé. 

La diffusion d'un tel canular est passible de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende, peines qui peuvent toutefois être réduites si la justice reconnaît au jeune homme l'"excuse de minorité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.