Liste d'avocats "à éliminer" : 68 avocats déposent plainte notamment pour "menaces de mort"

En tout, 98 noms d'avocats ont été inscrits sur cette liste publiée sur un site d'extrême droite appelant à les "envoyer dans un fossé".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le bâtonnier de Paris avait également annoncé avoir saisi la Procureur de la République de Paris. (LOU BENOIST / AFP)

Une plainte a été déposée ce jeudi soir par 68 avocats auprès du parquet de Paris pour "menaces de mort envers un avocat", "cyberharcèlement" et "provocation à la commission d'une infraction pénale", a appris franceinfo auprès des avocats des plaignants. D'autres plaintes devraient s'ajouter.

Cette plainte fait suite à la publication mercredi 3 juillet d'une liste d'avocats "à éliminer" sur le site d'extrême droite Reseau-libre.org. En tout, 98 noms, surnommés "les factieux", sont inscrits dans cet article nommé "liste (très partielle) d’avocats à éliminer". L'auteur de l'article appelle à "envoyer dans un fossé ou dans un stade ces avocats (qui) déclarent déjà ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du RN".

C'est justement ce passage qui est poursuivi. En plus de deux autres : "Bien entendu ce ne sont pas les seuls, c'est la grande majorité des avocats qu'il est nécessaire de neutraliser. Mais imaginons tous ceux de cette liste retrouvés dans un cul de basse fosse ou simplement 'disparus', et la peur changera de camp ! Il est grand temps de remettre les choses en ordre". Autre extrait : "L'Histoire est un éternel recommencement, nous publions une liste d'avocats à éliminer, nous ne sommes pas formellement identifiés, nous ne serons pas arrêtés, et nous serons peut-être condamnés, on s'en tape !".

Le bâtonnier de Paris, Pierre Hoffmann, s'est dit "profondément choqué" après la publication de cette liste. Quant au ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, il a condamné sur X "avec la plus grande fermeté la publication".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.