Cet article date de plus de cinq ans.

Liliane Marchais rappelle Villejuif au bon souvenir de son mari

La mairie UMP de Villejuif (Val-de-Marne) s’attire le courroux de la veuve du dirigeant communiste. Liliane Marchais n’apprécie pas l’intention de la municipalité de débaptiser le parvis Georges-Marchais.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le parvis Georges-Marchais à Villejuif changera-t-il de nom ? © MaxPPP)

Le parvis Georges-Marchais à Villejuif changera-t-il de nom ? La mairie UMP souhaite le baptiser au nom d’un célèbre médecin. La veuve du dirigeant communiste n’apprécie pas et remue ciel et terre pour faire capoter le projet. Liliane Marchais a écrit au préfet du Val-de-Marne pour contester une volonté de "faire disparaitre la mémoire d'un homme, d'un élu de la nation ". Elle a saisi la justice administrative afin qu’elle stoppe ce projet à Villejuif.

Et ce mercredi, Liliane Marchais a adressé un courrier au maire UMP de Villejuif dont la majorité a voté en décembre 2014 un changement de nom pour un lieu public de son territoire. Elle souhaite baptiser l’actuel parvis Georges-Marchais du nom de Georges Mathé, un célèbre cancérologue mort en 2010. Ce médecin a longtemps travaillé à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif, près du parvis en question. 

Deux George pour une même adresse 

"Alors que nos concitoyens demandent à leur élu(s) de créer les conditions du vivre ensemble, de trouver des solutions rapides à la crise, d'améliorer leur quotidien, vous semblez persister à vous acharner sur un homme, une histoire, qui ne vous conviennent pas " écrit la veuve de l'ancien leader communiste dans son courrier adressé au maire de Villejuif ce mercredi. Afin de contrer le projet de la mairie de Villejuif, un bastion communiste depuis 1925 passé à l’UMP en 2014, la veuve de Georges Marchais a donc adressé une requête au tribunal administratif de Melun, ainsi qu’un courrier au préfet du Val-de-Marne. Liliane Marchais a dit s’appuyer sur la position de l’épouse du cancérologue, qui refuserait l’opposition des deux Georges.

"L'initiative n'est pas très bien comprise" Reportage à Villejuif d'Anne Lamotte
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.