Cet article date de plus de huit ans.

Les Restos du Coeur peuvent réutiliser la photo de Coluche

Les Restos du Coeur et le photographe du célèbre cliché de Coluche ont trouvé un accord, ce qui permet à l'association de pouvoir à nouveau utiliser la photo de son fondateur. Les Restos avaient dû retirer le cliché après les poursuites en justice engagées par le photographe, Gaston Bergeret. Il leur demandait de cesser d'exploiter cette image.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Les restos du Coeur ont retrouvé leur emblème. Il y a un mois, l'association avait dû retirer de ses 2.040 centres la célèbre photo de Coluche en noir et blanc. Le photographe, Gaston Bergeret, avait assigné les Restos en justice pour qu'ils cessent d'exploiter cette image. Les deux parties ont trouvé un accord et Coluche va donc pouvoir retrouver sa place dans les locaux de l'association.

"L'association des Restos du Coeur et Gaston Bergeret, auteur d'un célèbre portrait de Coluche, ont mis fin au litige les opposant à propos de l'usage de  cette photographie ", a indiqué lundi l'association dans un communiqué. Le photographe estimait "avoir subi des atteintes à ses droits du fait de certains usages inappropriés, et plus particulièrement quand le cliché original  a été transformé par l'association des Restos du Coeur et ses partenaires ". Et notamment des modifications de couleurs, des recadrages, ou encore l'impression de tee-shirt avec cette photo dans le cadre de l'émission Les Enfoirés sur TF1.  

130 millions de repas

Avec cet accord, Gaston Bergeret "renonce à toute indemnisation pour le passé ", et "ne remet pas en cause pour l'avenir son engagement initial de 1986, à savoir une utilisation gratuite de cette photographie par l'association et ses partenaires, dans le cadre des activités des Restos du Coeur ". De son côté, l'association s'engage à "veiller à ce que le portrait de Coluche soit utilisé sans déformation ".

L'hiver dernier, les Restos du Coeur ont aidé 960.000 personnes, c'est 100.000 personnes de plus que l'année dernière, et ils ont servi près de 130 millions de repas. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.