Le polémiste d'extrême droite Jean Messiha condamné à 1 500 euros d'amende pour avoir injurié un préfet

Le chroniqueur de CNews devra également verser 2 000 euros au préfet au titre de la réparation du préjudice moral.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chroniqueur Jean Messiha participe à une manifestation des policiers, à Paris, le 19 mai 2021. (GEORGES GONON-GUILLERMAS / HANS LUCAS / AFP)

Le polémiste d'extrême droite Jean Messiha a été condamné, lundi 18 octobre, par le tribunal de Versailles, à 1 500 euros d'amende. Il était jugé pour avoir injurié le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot, en le qualifiant dans un tweet d'"ami" des "islamistes". Le chroniqueur de CNews, contre qui le parquet avait requis 12 000 euros d'amende, devra également verser 2 000 euros au préfet au titre de la réparation du préjudice moral.

En février 2021, en pleine polémique née des déclarations d'un professeur de philosophie de Trappes, Didier Lemaire, jugeant que la ville était "tombée aux mains des islamistes", Jean Messiha s'en était pris au préfet des Yvelines, qui avait critiqué les propos de l'enseignant.

Lors de l'audience en septembre, Jean Messiha avait expliqué "assumer" son tweet qui constituait, à ses yeux, une "réponse un peu hardie et outrancière" au préfet mais pas une injure. Il avait cependant présenté ses excuses à l'intéressé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.