Le créateur de "Wawa mania" condamné à 15,6 millions d'euros de dommages et intérêts

Le créateur du site de téléchargement illégal "Wawa mania" a été condamné à Paris à 15,6 millions d'euros de dommages et intérêts.

(Le créateur et administrateur du site de téléchargement illégal Wawa Mania est en fuite aux Philippines © MaxPPP)

On ne plaisante pas avec le téléchargement illégal. L'une des figures du piratage informatique, Dimitri Mader, vient d'être à nouveau condamné par le tribunal correctionnel de Paris. La sanction sur le plan civil remonte au 2 juillet dernier. Elle a été annoncée ce lundi et la facture est sévère. Le jeune homme de 26 ans, en fuite aux Philippines d'où il continuerait d'administrer son site "Wawa mania", a écopé de 15.6 millions d'euros de dommages et intérêts. Il devra verser cette somme aux ayants droit dont il diffuse illégalement les films et les logiciels sur internet. 

Des ayants droit essentiellement américains

Microsoft, Disney, Colombia Pictures, Paramount, Warner Bros mais aussi le diffuseur français de films pornographiques Marc Dorcel sont ainsi concernés. La plainte avait été déposée en 2009 par la Société des producteurs phonographiques. A l'époque, 3.600 œuvres cinématographiques étaient partagées sur le site. 

Dans le même dossier, sur le volet pénal, Dimitri Mader a déjà été condamné en avril dernier à un an de prison ferme et 20 000 euros d’amende pour travail dissimulé et contrefaçon. Il s'agit pour Christian Soulié, l'avocat de sept studios américains et de deux syndicats professionnels, de "l'une des plus importantes condamnations prononcées dans ce type d'affaire en France"

"En 2010, le site comprenait plus d'un million de membres inscrits" : Christian Soulié, l'avocat de sept studios américains et de deux syndicats professionnels
--'--
--'--